Petits cailloux et ricochets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

le projet

En novembre et décembre 2006, Anna Fedorovna Kozlika a remonté les années de 2006 à sa naissance au rythme d'un billet pour chaque année. Elle a appelé cette série « Mes petits cailloux 2006-1960 »

A la fin, elle a eu envie de reprendre le chemin en sens inverse et quelques blogueurs ont eu envie de la suivre : ces billets avaient fait naître en eux échos, sourires, jeux de miroir ou clins d’œil... ces fameux ricochets que font les petits cailloux lancés au fil de l'eau.

Le blog collectif que vous êtes en train de lire a été créé ainsi, au détour de discussions au bas de quelques billets. Il s’appelle « Petits cailloux et ricochets » et accueille les textes de tous les participants.

Si vous aussi vous souhaitez faire des ricochets, les modalités pratiques sont expliquées sur cette page.

les textes
S'abonner

Les petits cailloux de : orpheus

(Les billets sont présentés dans l'ordre chronologique de leur écriture.)

Fil des billets - Fil des commentaires

orpheus, sur le chemin de 19xx à 2006,
vendredi 26 janvier 2007

Ricochet 1960 / 11 ans plus tôt

Des fées et des sorcières avaient déjà vu le jour.
Elles ne pouvaient néanmoins se pencher sur moi puisque je n'avais encore pas de berceau.

Mes XX venaient juste d'entrer dans un lycée du Pas-de-Calais.
Mes XY déposaient seulement leurs valises en France.

En 1960, je n'y suis pas pour célébrer le cap des trois milliards d'individus qui peuplent la planète. Pourtant, déjà un peu chez elle et un peu chez lui.
J'aurai bien aimé vivre le 21 Avril où les Afro-Américains ont enfin obtenu par le Civil Rights Bill le droit de vote.

orpheus

orpheus, sur le chemin de 19xx à 2006,
mercredi 31 janvier 2007

1961 / L'Etre et le Néant

Mes XX n'ont toujours pas rencontré mes XY.

Le néant, je ne suis rien.
Mine de crayon, c'est un bel apprentissage pour l'avenir.
Apprendre à ne rien être, ou être insignifiant, quantité négligeable et interchangeable.
"Etre" est la définition, la singularité, l'unicité.
"Serai"-je un jour ?
Y en a-t-il beaucoup qui "sont" ?

Des personnes comme Peter Benenson dont les articles ont été les balbutiements d'Amnesty International ont irréfutablement "été".
Heureux sont ceux qui en ont été témoins.

orpheus

orpheus, sur le chemin de 19xx à 2006,
samedi 10 février 2007

1962 / Paradisio

Pendant que mes XY traînent à gauche à droite, mes XX découvrent l'amour du cinéma. C'est donc de son côté que je tiens ce goût pour les belles histoires sur grand écran blanc. Son premier frisson est pour Jules et Jim sorti en janvier. Elle se souvient également de West Side Story sorti la même année. Et puis La Guerre des boutons et surtout Lolita de Kubrick.
Lui se rappelle surtout qu'en été, le 5 août, Marilyn Monroe a tiré sa révérence. Il se souvient du doute qui plane autour de sa disparition. Il connaît son regard, ses jambes, sa poitrine, même s'il avoue n'avoir vu aucun de ses films.

Marie Trintignant, Isabelle Nanty poussent ensemble leur premier cri. Viennent également les excellentes Jennifer Jason Leigh, Demi Moore et Jodie Foster, le talentueux David Fincher, et le... heu... et...Tom Cruise.

Moi, j'aurais adoré assister à l'avant-première de Qu'est-il arrivé à Baby Jane.
Mais c'est encore trop tôt.

orpheus

orpheus, sur le chemin de 19xx à 2006,
dimanche 18 février 2007

1963 / La rencontre

L'Homme n'a pas encore réchauffé la planète et il fait froid cet hiver 63.
N'écoutant que leur courage et leur curiosité, mes XY tracent la route en mobylette Peugeot juste pour voir la Mer du Nord qui gèle à Dunkerque. Ils arrivent frigorifiés sur la plage. Malgré les gants, les doigts sont bleus et les lèvres se craquèlent.
Mes XX restent au chaud à préparer studieusement la première partie du baccalauréat.
Quelques semaines plus tard, les épreuves approchent et mes XY essayent de rattraper le retard en révisant fréquemment à la bibliothèque et quand celle-ci est fermée, en salle de permanence.
C'est là que son attention a été troublée pour la première fois par cette jolie brune qui plonge son nez dans ses bouquins.
Mais comme elle n'a pas l'intention de se laisser distraire par de belles paroles, il lui propose de réviser ensemble. Elle accepte.

Mes XX et mes XY ont des étoiles pleins les yeux.
Ça tombe bien puisque Schmidt vient de découvrir le premier quasar...

orpheus

orpheus, sur le chemin de 19xx à 2006,
jeudi 22 février 2007

1964 / Et si... ?

Si la première mini-jupe a fait son apparition en 62, c'est deux ans plus tard qu'elle rejoint la penderie de mes XX. Cette petite pièce de tissus finit d'harponner l'attention de mes XY sur celle qui lui fait tourner la tête.
Ils ont maintenant leur baccalauréat. Haut la main pour elle, plus modestement pour lui (la faute à la mini-jupe). Autre désillusion, il apprend que sa vue ne lui permet pas d'intégrer l'école de pilote de chasse. Alors, il s'inscrit dans la même faculté qu'elle. Ça le console.
L'année 1964 continue sur une triste nouvelle. Le père de mes XX est envoyé en mission en Algérie. Si la guerre est terminée, les troubles perdurent. La famille se ronge les sangs.

Heureusement, elle s'achève en beauté avec un mariage. Non pas celui de mes XX et XY. La petite amie du frère de mes XY a eu un pépin en croquant la pomme. Autre temps, autre mœurs, il faut donc précipiter la noce "avant que ça ne se voit".
Le bon côté de la chose étant (de mon point de vue) que pendant la cérémonie à la mairie, une idée a germé dans deux cœurs. Et si... ?
Mais c'est bien trop tôt pour en parler. Comme toutes les bonnes idées, il faut du temps pour les réaliser. Celle-ci leur prendra trois ans !

orpheus

page 1/2 | page 2

page 1/2 | page 2