Petits cailloux et ricochets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

le projet

En novembre et décembre 2006, Anna Fedorovna Kozlika a remonté les années de 2006 à sa naissance au rythme d'un billet pour chaque année. Elle a appelé cette série « Mes petits cailloux 2006-1960 »

A la fin, elle a eu envie de reprendre le chemin en sens inverse et quelques blogueurs ont eu envie de la suivre : ces billets avaient fait naître en eux échos, sourires, jeux de miroir ou clins d’œil... ces fameux ricochets que font les petits cailloux lancés au fil de l'eau.

Le blog collectif que vous êtes en train de lire a été créé ainsi, au détour de discussions au bas de quelques billets. Il s’appelle « Petits cailloux et ricochets » et accueille les textes de tous les participants.

Si vous aussi vous souhaitez faire des ricochets, les modalités pratiques sont expliquées sur cette page.

les textes
S'abonner

Les petits cailloux de : ganesh

(Les billets sont présentés dans l'ordre chronologique de leur écriture.)

Fil des billets - Fil des commentaires

ganesh, sur le chemin de 19xx à 2006,
vendredi 23 février 2007

1958 : 0 Le fonctionnaire de l'état civil de Dugny

C'est le 4 novembre 1958 que les forces du destin et de ma mère réunies ont décidé de me projeter dans ce monde. Si j'en crois le journal du jour qu'on m'a offert bien des années apres pour un anniversaire, le temps était variable, la bourse en hausse, on a coiffé le nouveau pape Jean XXIII de sa tiare et un pétrolier suédois éperonna un navire norvégien au large de Cherbourg. Mon père, accomplit les formalités de déclaration d'état civil. Il fut pour cela accueilli par Alexis Gobin, officier d'état civil en mairie. Il avait été décidé que je m'appellerai Stephane, Jean puis Francois. Ma mère tenait particulièrement à ce premier prénom, qui devait rappeler celui de ma grand-mère, disparue quand ma mère n'avait que 6 ans. Arrivant au guichet de la mairie, Alexis eut du mal à comprendre mon père, surement ému par la naissance de son premier fils, ou alors ayant un peu trop fêté l'événement avec ses amis. Toujours est il qu'Alexis proposa Jean-Stéphane comme prénom, ce qui fut accepté immédiatement. Les reproches de ma mère ont surement été une cause de dispute. Mais ce prénom, trop long, ne m'a jamais désigné. Enfant on m'avait donné un surnom que le ridicule m'empeche de citer. Par la suite on m'a tout simplement appelé Stéphane. Il m'arrive cependant de recevoir parfois un courrier destiné à ce double que je n'ai jamais connu.

ganesh

ganesh, sur le chemin de 19xx à 2006,
vendredi 23 février 2007

1959 : 0,7 Les souris n'ont qu'à bien se tenir.

J'ai maintenant 7 mois. Quelque temps après ma naissance, l'appartement est devenu trop petit pour mes parents et ma soeur. Nous avons alors emménagé pour Stains, dans une maison offrant plus d'espace. C'est une belle journée ensoleillée de septembre. Il fait beau et Maman a décidé de m'installer au jardin, pour que je prenne mon premier bain de soleil. A l'époque, le soleil était considéré comme bon pour la santé, alors qu'aujourd'hui une mère agissant de la sorte serait considérée comme imprudente . Je suis donc installé dans mon parc (vous savez, ce petit enclos en bois qui permet de laisser un bébé sans surveillance). A quelques metres, je découvre un grand saule pleureur. C'est bizarre ce truc : ca ne parle pas, mais ca bouge. Faudra que j'aille voir ca de pres. Mais la je ne peux pas, avec cette petite prison qui m'entoure. Ca ne fait rien, j'ai mon Canarbe. Mon Canarbe c'est une peluche et il est tres gentil. Et aussi tres malin. Quand je lui demande un truc que je ne peux pas faire parce que je suis trop petit, il s'en occupe. D'ailleurs la il vient de me dire que Mistigri vient me voir. Mistigri c'est notre chatte. C'est la femme de ménage qui nous l'a donnée. Je l'aime bien, souvent elle me chatouille avec sa langue rapeuse. Est ce que j'aurai aussi une langue rapeuse quand je serai grand ? Ah elle vient de déposer un truc devant moi. Voyons voir de plus pres. C'est gris, avec une grande ficelle au bout. Oh mais c'est tout doux, comme mon Canarbe. Et si ca se mangeait? Ah mais oui ca se mange. Bon j'ai un peu de mal a macher avec mes petites dents toutes neuves. Ah ca y est j'ai réussi à l'avaler. Tiens Mistigri vient de m'en donner un autre. Elle est trop gentille. Ah tiens voila Maman. "Mais Stéphane qu'est ce que tu as dans la bouche? Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii mais c'est une souris. Lache ca tout de suite. Bon allez je vais te remettre au lit, c'est l'heure." Dommage, j'étais bien ici. Il faudra que je demande à Canarbe pourquoi Maman n'aime pas les trucs que Mistigri me donne à manger.

ganesh

ganesh, sur le chemin écrits dans la marge,
vendredi 23 novembre 2007

Ricochons tous en coeur

Petit cailloux et ricochets est un très beau projet internet. Tous les gens à qui j'en ai parlé ont apprécié.
Il est vrai que ma contribution s'est pour l'instant limitée à deux billets. En fait c'est la contrainte de publication dans le sens chronologique (ou antichronologique) qui me bloque. Mes souvenirs reviennent de manière désordonnée. J'écris donc mes petits cailloux dans mon coin, mais vous les verrez ricocher un jour ou l'autre. Bon il faut dire aussi que j'avais égaré mon mot de passe - merci à Kozlika qui m'en a refait un tout neuf :)
Ce qui ne m'empêche pas de venir lire régulièrement lers petits cailloux des autres. Quelle richesse ! Chacun s'exprime à sa manière, et c'est un plaisir de voir les destinées se dessiner sur mon écran.

ganesh